Page d'accueil Compagnie Clients Partenaires Rapports CallWeb ÉchantiCalc EPlanCalc English

Vous avez le droit à votre propre opinion, mais pas à vos propres faits.
(Daniel Patrick Moynihan)

LE 21 MAI 2007

Une offre permanente pour les services d'évaluation au Gouvernement du Canada?

Le 27 avril 2007, Travaux Publics et Services Gouvernementaux Canada lançait un « appel à commentaires et [une] ébauche de demande d'offres à commandes (DOC) qui ont pour objectif de recueillir des commentaires sur tous les aspects de l'ébauche en question. Les commentaires recueillis permettront au Canada de connaître l'opinion des entreprises afin de répondre à leurs besoins, et ce, dans une période raisonnable permettant la finalisation de la DOC. [...] Le Canada désire établir une offre à commandes principale et nationale pour des services ponctuels d'évaluation de programme relativement à la politique, la planification, l'évaluation, la mesure du rendement et la production de rapports, l'évaluation et le classement de programme (dans le cadre du Système de gestion des dépenses du gouvernement fédéral (SGD)) ainsi que des services axés sur le développement de mesures de rendement. »

Voici la réponse du Réseau Circum à cette demande de commentaires.

Le 21 mai 2007

April Campbell
Division des services de gestion des affaires et de consultation
Direction de l'approvisionnement en travaux scientifiques et en services professionnels
Secteur de la gestion de l'approvisionnement en services et en technologies
Direction générale des approvisionnements
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
11, rue Laurier, 10C1, Place du Portage
Gatineau (Québec)
K1A 0S5
april.campbell@tpsgc.gc.ca

Mme. Campbell,

Sujet : Services d'évaluation de programme, Merx E60ZG-060002/A

J'ai pris connaissance de la demande de commentaires relative au projet d'établissement d'une offre à commande pour les services d'analyse de Politique et planification, Évaluation, Mesure du rendement, évaluation et classement de programme, production de rapports et Capacité d'élaborer des mesures de rendement. Je remercie Travaux publics et Services gouvernementaux Canada d'avoir consulté l'industrie avant de lancer cette opération.

Je sais que d'autres vous fourniront commentaires et suggestions sur les détails de l'appel d'offres; veuillez considérer que notre compagnie est d'accord avec ces commentaires spécifiques, particulièrement ceux mettant en évidence la menace que ce projet représente pour les nombreuses petites et moyennes entreprises dans notre industrie.

Ma contribution se limitera à un seul commentaire : ce projet, bien que fondé sur une préoccupation d'efficience louable, est totalement déconnecté de la nature du travail effectué dans le domaine de l'évaluation et de la mesure du rendement et de la structure de l'industrie. En effet, l'industrie de l'évaluation et de la mesure du rendement est constituée d'un grand nombre de PMEs et d'un petit nombre de plus grandes entreprises. Ces PMEs sont typiquement spécialisées sur le plan de la nature des interventions, des méthodologiques ou des thématiques de contenu. Leurs services sont d'une grande valeur pour leurs clients parce que ces entreprises sont spécialisées, qu'elles possèdent un capital de connaissance dont l'acquisition est coûteuse et qu'elles sont d'une extrême flexibilité sur le plan de la gestion des projets — créant les équipes selon les besoins d'une situation particulière — toutes caractéristiques qui en font des fournisseurs de choix pour les acheteurs de services. Par contre, ces entreprises n'offrent pas une gamme de services aussi large que ce qui est décrit dans l'un ou l'autre des domaines de travail décrits dans l'appel d'offre (qui sont davantage caractéristiques de plus grandes firmes de généralistes); elles ne seront donc pas en mesure de se qualifier compte tenu de la disjonction entre leur offre nichée et la demande fédérale trop vaguement définie.

Si Travaux publics et Services gouvernementaux Canada persiste dans son intention de mettre en place cette offre à commandes, il serait impérieux que la limite inférieure des mandats applicables soit fixée à 200 000 $ de sorte à mieux circonscrire le territoire contractuel des plus grandes firmes généralistes.

Bien à vous,

Le président

Réseau Circum inc.

Benoît Gauthier, Adm.A., CMC, CMRP

 Retourner à la page d'accueil
 Afficher toutes les nouvelles

Pour nous rejoindre :

Adresse générale : service@circum.com
Benoît Gauthier : gauthier@circum.com, @BGauthierCEEQ
Tél. : +1 819 775-2620, Téléc. : (plus de télécopieur; désolé)
238, chemin Fleming, Cantley (Québec) J8V 3B4